Accéder au contenu principal
Tchad / Société

Tchad: les violeurs présumés de Zouhoura se sont échappés de prison

Zouhoura, jeune fille tchadienne, victime d'un viol, a témoigné et rencontré la presse, à Paris, le vendredi 18 mars 2016.
Zouhoura, jeune fille tchadienne, victime d'un viol, a témoigné et rencontré la presse, à Paris, le vendredi 18 mars 2016. AFP/ALAIN JOCARD
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Tchad, deux des six violeurs présumés de la jeune Zouhoura se sont évadés de la maison d'arrêt où ils étaient en attente de le leur procès. Cette jeune tchadienne aurait été violée par des fils de personnalités politiques.

Publicité

Lundi en fin de journée, deux des six accusés prétextant une visite se sont enfuis de la prison malgré les tirs de sommation des gendarmes.

Sur instruction du chef de l’Etat, les présumés violeurs de la jeune Zouhoura ont été transférés fin février sous haute sécurité à la prison de Koro Toro dans le désert tchadien. Il y a quelques semaines, ils ont été ramenés à Ndjamena en vue de leur procès, la procédure ayant évolué.

Y a-t-il eu des complicités ? L’argument est plausible surtout que les deux fugitifs sont des fils d’officiers généraux. Gardés depuis leur retour de Koro Toro, les responsables de la sécurité de la maison d’arrêt d’Amsinéné ont été placés aux arrêts lundi soir pour de mesures conservatoires. Objectif : vérifier s’il n’y a pas eu de complicité pour cette évasion. Un mandat d’arrêt a aussi été lancé contre les fugitifs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.