Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire / Inde

Inde-Côte d'Ivoire: un partenariat économique qui ne fait que commencer

Une bannière annonçant la visite du président indien en Côte d'Ivoire, à Abidjan, le 15 juin 2016.
Une bannière annonçant la visite du président indien en Côte d'Ivoire, à Abidjan, le 15 juin 2016. REUTERS/Joe Penney
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président indien Pranab Mukherjee a terminé sa visite de deux jours en Côte d'Ivoire, mercredi 15 juin. Pour cette seconde journée, il a rencontré des entrepreneurs ivoiriens. 

Publicité

Abidjan aura été la seule ville d'Afrique francophone visitée par le président indien, Pranab Mukherjee, lors de cette tournée africaine. Un « honneur », selon les autorités ivoiriennes, mais surtout une opportunité économique. Car si les Indiens viennent notamment chercher matières premières, produits agricoles et pétroliers, selon le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, le partenariat avec l'Inde a beaucoup à apporter à son pays.

« De la création d’emplois, notamment pour les jeunes. Mais aussi l’augmentation des valeurs ajoutées puisqu’au lieu d’exporter des produits bruts, comme la noix de cajou, nous allons pouvoir exporter des produits finis dans d’autres secteurs comme le cacao, souligne le Premier ministre ivoirien. Et l’Inde, dans le domaine des technologies de l’information est en tête. Les choses vont aller de l’avant vite, et je suis heureux qu’effectivement un certain nombre d’entreprises asiatiques se développent sur l’Afrique dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant. »

Cinq cents bus Tata

Au terme de deux heures de rencontre entre patrons ivoiriens et indiens, un accord sur l'achat de 500 bus de marque indienne Tata a été scellé pour plus de 56 milliards de francs CFA (85 millions d’euros environ).

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont presque doublé entre 2014 et 2015. L'Inde est désormais le cinquième partenaire de la Côte d'Ivoire. Encore loin, néanmoins, du Nigeria, de la France ou de la Chine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.