Accéder au contenu principal
Soudan / Journée mondiale des réfugiés

Soudan: les conditions de vie difficiles des déplacés au Darfour

Une femme soudanaise déplacée dans le camp d'el-Facher au nord du Darfour, en mars 2009.
Une femme soudanaise déplacée dans le camp d'el-Facher au nord du Darfour, en mars 2009. REUTERS/Zohra Bensemraers)
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Ce 20 juin est la Journée mondiale des réfugiés et des déplacés. Parmi eux, beaucoup de Soudanais. Les violences qui ravagent la région du Darfour depuis dix ans ont déjà fait des milliers de morts. Elles ont aussi poussé des millions de personnes sur les routes. Certaines sont parties au Tchad ou en Libye, d'autres sont des déplacés de l'intérieur. Des personnes qui ont fui les exactions, mais en restant dans le pays. Parmi elles, des dizaines de milliers ont trouvé refuge aux alentours de la ville de Zalinjay, où les conditions de vie sont difficiles.

Publicité

C’est un camp parmi d’autres: il y a plus de 30 camps aux alentours de cette ville de Zalinjai au centre du Darfour. La ville est entourée de camps où se regroupent 600 000 réfugiés qui sont venus de partout. Dans ce camp vivent plus de 80 000 personnes. Nous souffrons de malnutrition, surtout en ce mois de ramadan. Nous mangeons une seule fois par jour une nourriture insuffisante. Les enfants souffrent trop de la malnutrition, ils boivent l’eau insalubre destinée au bétail. Les gens vivent sous des bâches et quand il pleut ils sont trempés. Les enfants souffrent d’infections dues à cela.

Matar Younes Ali Hussein

Les Nations unies ont indiqué ce mois-ci que 207 000 civils ont été déplacés par les combats qui opposent depuis le début de l'année armée et rebelle dans le Jebel Marra au Darfour.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.