Niger

Niger: état d'urgence prolongé à Diffa et nouvelle opération contre Boko Haram

Des soldats à la frontière entre la région de Diffa et le Nigeria.
Des soldats à la frontière entre la région de Diffa et le Nigeria. Nicolas Champeaux pour RFI

Au Niger, l'état d'urgence a été prolongé dans la région de Diffa. Pendant ce temps, la force mixte multinationale a lancé une offensive contre Boko Haram dans la zone frontalière de Diffa. Cette opération de ratissage commence à porter ses fruits.

Publicité

Les opérations de reconquête du village de Dutchi et de la ville de Damasak contrôlés par Boko Haram de l'autre côté du Nigeria avaient été lancées lundi 25 juillet à partir de Diffa par une colonne de la force mixte multinationale.

Mais selon une source à Diffa, dès la veille, dimanche 24 juillet, les avions de cette force multinationale avaient largué des bombes sur les positions des insurgés de la nébuleuse.

Dans un communiqué transmis aux radios locales à Diffa, le centre des opérations de la force mixte précise que c'est à 10h jeudi 28 juillet au matin que les localités de Dutchi et Damasak sont tombées sous le contrôle des militaires de la force mixte multinationale.

« Achever le travail »

Cette opération dénommée Gama Aiki, un terme Hausa qui signifie « achever le travail », est qualifiée de nettoyage. Le communiqué qui ne fait état d'aucun bilan ajoute que le ratissage se poursuit dans la zone. Une opération similaire est conduite de l'autre côté du Nigeria pour venir faire jonction avec les troupes parties de Diffa.

Damasak et Dutchi qui viennent d'être ainsi reprises sont considérées comme des bases-arrières de Boko Haram à partir desquelles elles lancent des attaques sur le territoire nigérien.

Cette offensive militaire intervient alors que l'état d'urgence est prolongé dans la région de Diffa pour trois mois supplémentaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail