Tunisie

Tunisie: vote de confiance sur le gouvernement

Habib Essid a souvent été critiqué pour son manque d’autorité et de charisme.
Habib Essid a souvent été critiqué pour son manque d’autorité et de charisme. AFP PHOTO / ARBI SOUSSI

En Tunisie, le Parlement, l'assemblée générale tunisienne, est réunie en séance plénière depuis samedi matin. Les députés sont appelés à se prononcer sur une motion de censure visant le gouvernement. Et il s’agit de l'épilogue de cette crise ouverte qui oppose depuis début juin le Premier ministre Habib Essid et le président Beji Caïd Essebsi.

Publicité

L’exécutif est paralysé en Tunisie depuis le 2 juin 2016, date à laquelle Beji Caïd Essebsi, le président, a proposé la formation d’un gouvernement d’union nationale en raison du « mauvais bilan de l’actuel gouvernement », a précisé le président.

Cette initiative a surpris tout le monde, en particulier le premier concerné, le chef du gouvernement Habib Essid qui n’a pas été associé à cette réflexion. Ce technocrate de 67 ans a d’abord accepté de démissionner avant de revenir sur sa décision : « Je ne suis pas le soldat qui fuit le champ de bataille », expliquait-il. Il a donc préféré remettre son sort entre les mains des députés en passant par les voies constitutionnelles avec ce vote de confiance à l’assemblée.

Souvent critiqué pour son manque d’autorité et de charisme, Habib Essid s’est ici montré transformé. Visage tendu mais posture très affirmée, il s’est livré à un discours politique, un discours sans concession : « Je ne suis pas là pour vous convaincre. Je suis sûr que vous n’allez pas voter pour le gouvernement ».

Avant de quitter le pouvoir, Habib Essid règle donc ses comptes en dénonçant notamment les pressions et les manœuvres dont il se dit victime. Le vote de confiance ne devrait pas intervenir avant plusieurs heures, mais le sort de Habib Essid semble déjà scellé, puisque les quatre partis politiques, membres de l’actuelle coalition au pouvoir, ont déjà annoncé qu’ils ne renouvelleraient pas leur confiance.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail