Accéder au contenu principal
Congo-Brazzaville

Congo-Brazzaville: une nouvelle plateforme d'opposition voit le jour

Vue de Brazzaville, capitale du Congo.
Vue de Brazzaville, capitale du Congo. Wikimedia/Jomako
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une nouvelle plateforme de l'opposition au Congo-Brazzaville a été portée sur les fonts baptismaux samedi 30 juillet. Dénommé Rassemblement de l'opposition congolaise (ROC), ce groupement est composé de formations qui espèrent conquérir le pouvoir par la voie démocratique et réunir l'ensemble de l'opposition qui semble dans la tourmente après avoir perdu le combat contre le changement de la Constitution et le troisième mandat du président Denis Sassou-Nguesso.

Publicité

Le Rassemblement de l'opposition congolaise (ROC) est composé de plus d’une dizaine de partis et associations peu représentatives parce que sans élus au Parlement.

Cette plateforme a été mise en place suite à un constat : 21 groupements politiques de l’opposition qui ont vu le jour depuis 1999 n’ont pas pu mener à bien un combat face à un seul régime. « D’emblée il y a lieu de se poser la question : pourquoi tous ces groupements aux immenses atouts tournent en rond et n’ont pu mener à bout leurs ambitions ? Comme on peut le constater, ils ont pratiqué une politique certainement d’exclusion, de manque de cohésion », explique Clotaire Mboussa-Ellah, président de la commission ad hoc du ROC.

Pour Paul-Marie Mpuélé, vice-président de la commission, le ROC n’est pas un groupement de trop. Il a plutôt des objectifs précis : « Le ROC est fondé sur cette volonté d’aller de manière responsable, sincère, vers la conquête du pouvoir tout en respectant bien entendu les acquis de la République », renchérit-il.

Le ROC est né dans un contexte post-électoral où l’opposition est appelée à se réorganiser. Cependant, l’on constate que l’autre plateforme du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad), qui a mené une lutte sans succès contre le changement de la Constitution, est dans la tourmente. Plusieurs personnalités ont annoncé leur démission de ce mouvement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.