Accéder au contenu principal
Sao Tomé et Principe

Election à Sao Tomé et Principe: le président sortant se retire du second tour

Le président sortant Manuel Pinto da Costa après avoir voté, le 17 juillet 2016.
Le président sortant Manuel Pinto da Costa après avoir voté, le 17 juillet 2016. SAMIR TOUNSI / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Sao Tomé et Principe, le président sortant Manuel Pinto da Costa, refuse de participer au second tour de l'élection présidentielle prévu dimanche. Dans une lettre adressée au Tribunal constitutionnel, Pinto Da Costa dénonce des fraudes lors du premier tour et exige l'annulation de tout le processus électoral.

Publicité

« Toutes les voix portées sur le président Pinto Da Costa seront considérées comme nulles. » C’est ainsi qu’a tranché le Tribunal constitutionnel de Sao Tomé et Principe. Le président sortant, crédité de 24,8 % des voix au premier tour, avait écrit à l’instance électorale pour lui signifier son intention de se retirer de ces élections présidentielles.

Manuel Pinto Da Costa exigeait la démission de la Commission électorale après le coup de théâtre de la première phase. Le 18 juillet, Evaristo Carvalho, le candidat du parti au pouvoir, était donné vainqueur avec 50,1 % des suffrages.

Mais cette victoire a été annulée par la Commission électorale le 22 juillet. La raison avancée pour cette annulation est le retard du vote de la diaspora et de la localité de Maria Luisa. Le score d’Evaristo Carvalho est alors passé à 49,8 %, ce qui a ouvert la voie à un second tour.

Evaristo Carvalho est désormais, de fait, après le retrait de Pinto Da Costa, le seul candidat pour le deuxième tour. Il est soutenu par le Premier ministre Patrice Trovoada, qui est le véritable détenteur du pouvoir dans ce système semi-présidentiel. A Sao Tomé et Principe, le président arbitre mais ne gouverne pas.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.