Libye

Libye: offensive de la coalition pour reprendre Syrte des mains du groupe EI

Des combattants alliés au gouvernement d'union nationale combattent le groupe Etat islamique à Syrte, le 31 juillet 2016.
Des combattants alliés au gouvernement d'union nationale combattent le groupe Etat islamique à Syrte, le 31 juillet 2016. REUTERS/Goran Tomasevic

Les forces libyennes fidèles au gouvernement de Tripoli s’apprêtent à donner l'assaut final et décisif contre l'organisation Etat islamique sur la ville côtière de Syrte. Les jihadistes, encerclés dans le centre de la ville, opposent encore de la résistance, avec de nombreux snipers qui harcèlent les assaillants systématiquement.

Publicité

Ces snipers utilisés comme arme stratégique dans la guerre que mène l'organisation Etat islamique partout où elle est active, étaient la cible des frappes aériennes américaines et libyennes, ce lundi 8 août.

Selon Mohammed al-Ghasri, porte-parole des forces loyales au gouvernement de Tripoli, le compte à rebours a commencé pour en finir avec les jihadistes à Syrte. Le général est catégorique, il assure que le groupe « Etat islamique est entré dans une période de mort clinique dans la ville ».

Mohammed al-Ghasri affirme que ses forces en sont aux derniers préparatifs pour la prochaine intervention. Il refuse cependant de livrer une date précise pour le début de cet assaut au centre de Syrte.

Des militaires britanniques à Syrte ?

Par ailleurs, la revue britannique The Sunday times annonce que des soldats britanniques ont participé à la bataille contre les islamistes à Syrte. Durant le combat, ces soldats auraient essayé de nouvelles armes plus puissantes contre le groupe EI dans la ville côtière.

De leur côté, les Libyens affirment que des agents du renseignement britannique et américain sont présents à Misrata et à Syrte. En revanche, ils ont toujours nié l'engagement des soldats britanniques sur le terrain à Syrte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail