Accéder au contenu principal
Energies renouvelables

Les énergies renouvelables, levier de croissance des économies africaines

Le projet Sénergy au Sénégal. Située à Méouane, dans la région de Thiès, cette centrale devrait produire 30 mégawatts d'énergie solaire.
Le projet Sénergy au Sénégal. Située à Méouane, dans la région de Thiès, cette centrale devrait produire 30 mégawatts d'énergie solaire. ©GettyImages/acques LOIC
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Pour la deuxième année consécutive, une étude menée par Havas Horizons et l'institut Choiseul démontre l'optimisme des investisseurs internationaux dans le domaine des énergies renouvelables. L'énergie solaire est perçue comme la plus prometteuse.

Publicité

On savait le secteur des énergies fossiles en perte de vitesse avec la chute des cours mondiaux du pétrole en particulier. Mais d'après l'étude signée Havas Horizons et l'institut Choiseul, qui a sondé une cinquantaine d'investisseurs étrangers, l'heure est à l'optimisme, surtout sur le long terme. La moitié des personnes interrogées mentionnent l'énergie comme premier secteur porteur, devant les services financiers, les transports et l'agriculture.

Leur optimisme est porté notamment par le secteur des énergies renouvelables. Avec son potentiel solaire, hydrologique, éolien et thermal, le continent peut devenir une référence mondiale en la matière, disent les sondés. Dans le top 5 des Etats à fort potentiel énergétique, on retrouve le Nigeria, la Côte d'Ivoire, le Kenya, le Maroc, ou encore l'Afrique du Sud. Ces deux derniers ont misé sur le développement du solaire. 51% des investisseurs sondés jugent cette énergie prometteuse.

Pour autant, de nombreux freins viennent entraver le développement de ces énergies renouvelables. Sont citées la mauvaise gouvernance, l'instabilité politique et l'insécurité ou encore la faible qualification de la main d’œuvre et les risques juridiques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.