Accéder au contenu principal
Niger

Niger: le MNSD-Nassara rejoint la majorité présidentielle

Mahamadou Issoufou a été réélu à la tête du Niger à l'issue du scrutin présidentiel de mars 2016.
Mahamadou Issoufou a été réélu à la tête du Niger à l'issue du scrutin présidentiel de mars 2016. ISSOUF SANOGO / AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

C'est un changement dans le paysage politique au Niger. Le bureau politique du MNSD-Nassara (Mouvement national pour la société du développement) a donné un avis favorable pour quitter l'opposition et rejoindre la majorité au pouvoir. Le parti, qui est la troisième force politique du pays, a décidé ainsi de répondre à l'appel du président de la République à former un gouvernement d'union nationale.

Publicité

Le bureau politique national du MNSD-Nassara a opté pour une participation à un gouvernement d’union nationale après six heures de discussions.

« Le bureau politique a par la même occasion responsabilisé le président du parti pour qu’il entende les démarches utiles en vue de la concrétisation de cette volonté du parti de participer à la gestion du pouvoir d’Etat en mettant en avant les intérêts supérieurs de notre pays », explique à RFI Abdoul Kadri Tidjani, secrétaire général du parti.

La décision a été prise à une écrasante majorité mais ceux qui sont contre ne cachent pas leur déception comme Damagaria Ibrahim, membre du bureau politique national du MNSD pour la région de Maradi.

les réserves de Damagaria Ibrahim, membre du bureau politique national du MNSD

Ecoutez le compte rendu de notre correspondant de la réunion du MNSD-Nassara

Ce n’est pas la première fois que le MNSD-Nassara est amené à prendre une telle décision. Pendant le premier mandat de Mahamadou Issoufou, la décision de participer ou non à un gouvernement d’union nationale avait divisé le parti au point que plusieurs membres du bureau politique national de l’époque avaient claqué la porte pour créer leur propre parti.

Mahamadou Issoufou a entamé un nouveau mandat à la présidence du Niger en avril dernier

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.