Accéder au contenu principal
RDC

RDC: le dialogue national commence à prendre forme

Azarias Ruberwa, leader du parti d'opposition Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), un des participants aux travaux préparatoires du dialogue politique.
Azarias Ruberwa, leader du parti d'opposition Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), un des participants aux travaux préparatoires du dialogue politique. RFI / Habibou Bangré
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En République démocratique du Congo (RDC), les travaux préparatoires du dialogue politique se termineront dans la journée de ce samedi 27 août. Après plusieurs jours de blocage, les participants reconnaissent que ces discussions ont avancé. Malgré le boycott par l'opposition radicale réunie autour d'Etienne Tshisekedi, le dialogue national commence à prendre forme.

Publicité

Selon le sénateur Léonard She Okitundu qui conduit la délégation de la majorité, les travaux se déroulent dans une « ambiance de convivialité et de cordialité ». Les participants parlent bel et bien d'une avancée à ces travaux du comité préparatoire au dialogue politique national et inclusif. Les délégués ont en effet convenu de la structure même du forum, à savoir la plénière, le facilitateur, le bureau avec deux modérateurs - opposition et majorité - ainsi que la société civile comme rapporteur. Des commissions thématiques sont également prévues.

« Cela aura été un exploit », a dit pour sa part Azarias Ruberwa, du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) qui a reconnu l'existence des points de divergence auxquels, selon lui, les participants ont dû trouver des solutions.

« L'alternance à l'ordre du jour »

« L'alternance, qui est un point dans le concept de la démocratie, sera bien à l'ordre du jour », a répondu Azarias Ruberwa à une question d'un journaliste.

Il faut dire aussi qu'après quelques hésitations, la délégation de l'Opposition républicaine (OR), conduite par Léon Kengo Wa Dondo, président du Sénat, a rejoint vendredi le comité préparatoire.

Selon Michel Bongongo, porte-parole de cette plate-forme, l'OR assiste aux travaux préparatoires pour y « plaider et rendre opérationnel » le caractère inclusif du dialogue national qui devra se tenir « dans la sérénité et la paix des cœurs ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.