Accéder au contenu principal
Libye

Libye: contre-offensive pour le contrôle du Croissant pétrolier

Le pétrole est l'unique source de revenus en Libye. Photo : le complexe pétrolier de Ras Lanouf.
Le pétrole est l'unique source de revenus en Libye. Photo : le complexe pétrolier de Ras Lanouf. REUTERS/Esam Omran Al-Fetori
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Une contre-offensive des forces pro-gouvernement d'union nationale a débuté dimanche 18 septembre pour reprendre le contrôle des sites du Croissant pétrolier - Zueitina, Brega, Ras Lanouf et As-Sidra - perdus depuis une semaine au profit du pouvoir rival de Tobrouk, à l'est du pays. La situation est encore floue militairement, mais les conséquences économiques sont déjà immédiates.

Publicité

Le site pétrolier de Zueitina avait reçu 128 000 barils en fin de semaine dernière. 1,3 barils déjà en stocks étaient prêts à l'exportation sur ce même terminal.

La compagnie pétrolière nationale qui gère l'exploitation et les revenus de l'or noir avait annoncé le 13 septembre un calendrier chiffré de reprise. En un mois, la capacité d'exportation pouvait se chiffrer à 600 000 barils par jours et à 900 000 d'ici la fin de l'année. Les quatre terminaux du Croissant pétrolier devait reprendre leur rythme de croisière. Actuellement la Libye produit moins de 200 000 barils par jour contre 1,3 millions avant la révolution.

Les combats d'hier ont tout remis en cause. Un tanker battant pavillon maltais était attendu dans le port de Ras Lanouf a dû faire demi-tour dimanche. Un réservoir a pris feu dans le terminal de As-Sidra. Moustapha Sannalla, le président de la compagnie pétrolière nationale a demandé aux combattants de ne pas endommager les infrastructures, vitales pour le pays.
 

Combats en Libye pour le contrôle du Croissant pétrolier

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.