Accéder au contenu principal
Tunisie

Tunisie: adoption d'un texte pour relancer les investissements étrangers

Le Parlement tunisien (ici le 26 août 2016) a adopté une nouvelle loi afin de favoriser les investissements.
Le Parlement tunisien (ici le 26 août 2016) a adopté une nouvelle loi afin de favoriser les investissements. REUTERS/Zoubeir Souissi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le texte était attendu depuis la révolution : la Tunisie a finalement adopté ce week-end son code de l'investissement. Depuis 2011, les investissements étrangers sont en baisse dans le pays. La chute se poursuit ces derniers mois, suite aux attentats de 2015, sur une plage de Sousse et au musée du Bardo, à Tunis. Ce code de l'investissement doit permettre de les attirer de nouveau. Il prévoit notamment de réduire les barrières administratives.

Publicité

Pour le gouvernement, l'adoption de ce texte était devenue urgente. Il fallait qu'il soit applicable avant la conférence internationale pour l'investissement, fin novembre, une réunion qui doit inciter les investisseurs étrangers à lancer de grands projets en Tunisie.

Parmi les mesures prévues par ce code, à l'étude depuis 2012 : diminuer les taxes sur les entreprises et pour les grands projets d'infrastructures, ou encore, faciliter le rapatriement à l'étranger de bénéfices réalisés dans le pays.

Désormais, les entreprises implantées en Tunisie seront également soumises à un taux d'imposition unique, 15%, sauf pour le secteur des télécommunications, où les impôts sont très faibles pour favoriser les centres d'appels.

Selon le gouvernement, toutes ces mesures doivent aider au retour des investisseurs étrangers, et permettre de relancer la croissance en Tunisie, prévue sous les 2% cette année. Mais l'opposition dénonce un texte très libéral, qui tend, selon elle, à oublier les entreprises tunisiennes.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.