Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

Afrique du Sud: selon Winnie Mandela, l'ANC a besoin de nouveaux dirigeants

Winnie Madikizela-Mandela, l'ex-femme de Nelson Mandela.
Winnie Madikizela-Mandela, l'ex-femme de Nelson Mandela. REUTERS/Siphiwe Sibeko
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'ancienne femme du président sud-africain Nelson Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, appelle au changement à la tête de l'ANC (Congrès national africain), le parti au pouvoir.

Publicité

S'adressant à la presse, jeudi, à Soweto, celle qui est surnommée ici la « mère de la nation », a fait part avec amertume des problèmes auxquels est confrontée l’Afrique du Sud. Winnie Madikizela-Mandela, 79 ans, n'a toutefois pas cité de nom, ajoutant juste que l'ANC, dont elle fait elle-même partie, devait faire son introspection.

« Regardez le pays aujourd'hui. Nous ne pouvons pas prétendre que nous n'avons pas de problèmes. Nous ne pouvons pas ignorer qu'il y a des choses qui ne vont pas. Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas, a lancé l’ex-femme de Nelson Mandela. Pour le genre d'introspection que nous devons faire, nous avons besoin d'une toute nouvelle génération de dirigeants, qui puissent travailler avec les anciens qui sont encore là dans l'ANC. Il faut revoir notre charte de la liberté, voir ce qu'il s'est passé depuis 1994, et identifier là où nous nous sommes trompés. Avions-nous raison de choisir une représentation proportionnelle ? Etait-ce le bon système que nous avons choisi ? Pourquoi y a-t-il autant de corruption partout, dans toutes les institutions ? Un mot qui revient sans cesse dans la bouche des gens, c'est la corruption. Et qui a la réponse à cela ? C'est le parti au pouvoir. »

→ A (RE)ECOUTER : Revers aux municipales: échec ponctuel ou clap de fin pour l’ANC?

L’ANC a enregistré ses pires résultats depuis 1994 aux dernières élections locales d’août, perdant des villes clés comme Johannesburg, Pretoria ou Port Elizabeth. De quoi nourrir les tensions au sein du parti au pouvoir entre adversaires et défenseurs du président Jacob Zuma, mis en cause dans plusieurs affaires de corruption.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.