Ouganda

Fête de l’indépendance en Ouganda: célébrations de l’opposition empêchées

Kizza Besigye, le principal opposant à Yoweri Museveni.(Photo prise le 13 juillet 2016).
Kizza Besigye, le principal opposant à Yoweri Museveni.(Photo prise le 13 juillet 2016). ©Gaël Grilhot/RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’Ouganda, naguère une colonie britannique, fêtait ce dimanche 9 octobre sa 54e anniversaire de l’indépendance. Les cérémonies officielles ont été décentralisées dans le district de Luuka, dans l'est du pays. En parallèle, l'opposition qui voulait organiser ses propres célébrations dans la capitale s'est heurtée à l'interdiction des autorités.

Publicité

La police avait prévenu l’opposition, il y a de cela quelque jours.

« Tenir des assemblées parallèles aux célébrations nationales semble avoir des motivations floues qui risquent de compromettre la sécurité et le succès des évènements officiels », a-t-elle averti. Parallèlement, elle a aussi alerté les citoyens qui souhaiteraient se joindre à une telle réunion.

Malgré tout, le Forum pour le changement démocratique (FDC), parti de Kizza Besigye, avait prévu de se retrouver pour célébrer l’indépendance dans le quartier populaire de Katwe, mais ce dimanche matin, le leader du parti « a été emmené par la police alors qu’il tentait de quitter son domicile », a confirmé un avocat du FDC. Kizza Besigye a été relâché dans la journée, aucune charge n'a été retenue contre lui.

Depuis plusieurs jours,les forces de l’ordre étaient postées devant la résidence de l’opposant, le privant de liberté de mouvement. Kizza Besigye est arrivé second à l’élection présidentielle de février dernier avec 35 % des voix. Depuis, il est mis sous pression par le pouvoir en place pour sa campagne de défiance. Cette dernière lui a valu, au printemps, deux mois de prison pour trahison.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail