Accéder au contenu principal
Mali

Mali: quand la CMA félicite le gouvernement malien

Des soldats de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) à Kidal, le 28 mars 2016 pour un Forum pour la réconciliation.
Des soldats de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) à Kidal, le 28 mars 2016 pour un Forum pour la réconciliation. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) a tenu mardi une conférence de presse à Bamako. Mais cette fois-ci, ce n'était pas pour dénoncer le retard dans l'application de l'accord de paix d'Alger, mais pour féliciter le gouvernement malien des derniers actes posés dans le cadre de l'application de l'accord.

Publicité

Le processus de paix est relancé et il y a même des avancées, estime la Coordination des mouvements de l’Azawad CMA, ex-rébellion, qui jette - pour une fois - des fleurs au gouvernement malien.

Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA : « On a vu depuis un certain temps que le gouvernement de la République du Mali prenait des décisions courageuses. La plus notoire c’est la désignation des membres des autorités intérimaires. Pour nous c’est quelque chose de notoire, c’est une avancée majeure. C’est le goulot d’étranglement qui existait depuis un certain temps ».

Parmi ces autorités intérimaires chargées de gérer des localités du nord du Mali figurent les rebelles et les ex-rebelles. Et pour ces derniers, si chaque camp respecte ses engagements les choses iront très vite.

« Dès que les autorités intérimaires seront installées, l’administration sera redéployée naturellement, y compris au niveau des services sociaux de base », estime Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA.

Restera la phase essentielle du désarmement. Elle se fera après le début de l’organisation des patrouilles mixtes, affirme la CMA, plutôt optimiste pour le moment.

A (re)lireAccord de paix au Mali: la CMA se déchire sur sa mise en application

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.