Accéder au contenu principal
Libye/UE

L'UE lance une mission de formation des garde-côtes libyens

Des gardes-côtes libyens au large de Syrte le 6 octobre 2016.
Des gardes-côtes libyens au large de Syrte le 6 octobre 2016. REUTERS/Hani Amara
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Plus de 90% des migrants qui se dirigent vers le sud de l’Italie partent des côtes libyennes. L’Union européenne a donc lancé ce jeudi 27 octobre la mission de formation de garde-côtes libyens, pour contribuer à la traque des trafiquants d’êtres humains. Rien qu’au cours des dernières heures, des dizaines d’adultes et d’enfants ont perdu la vie, suite au naufrage de leur embarcation dans les eaux libyennes.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Pour des raisons de sécurité, la mission n’a pas été très détaillée par le contre-amiral italien Enrico Credendino. Il est le chef de l’opération Sophia dans le cadre de laquelle s’inscrit la formation d’environ 80 garde-côtes libyens sélectionnés par le commodore Abdallah Toumia, en charge des garde-côtes par le gouvernement d’union nationale.

Les candidats choisis ont été embarqués à bord du navire militaire italien le San Giorgio. Leur formation, d’une durée de quatre mois, débutera par un entrainement en mer. Elle sera suivie d’un entrainement au sol, dans un pays de l’Union européenne ou, si les conditions le permettent, en Libye.

La dernière étape, elle, se déroulera à bord de bateaux libyens, l’objectif final étant de mieux contrôler les départs d’embarcations en direction de la Sicile, et donc, de traquer les réseaux de passeurs. Il s’agit également de fournir aux Libyens toutes les capacités nécessaires aux opérations de secours en Méditerranée.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.