Tunisie / Etats-Unis / Libye

Polémique autour des drones américains en Tunisie

Ferhat Horchani, ministre tunisien de la Défense, à Tunis, le 31 août 2016.
Ferhat Horchani, ministre tunisien de la Défense, à Tunis, le 31 août 2016. FETHI BELAID / AFP

Une polémique autour de la présence - ou non - d'une base militaire américaine sur le sol tunisien. Selon le journal américain Washington Post, les Etats-Unis auraient « secrètement étendu leur réseau mondial de bases de drones à l'Afrique du Nord », dont la Tunisie, « pour mener des missions espionnes en Libye voisine ». Des drones, qui décolleraient de la base tunisienne depuis fin juin et qui auraient « un rôle-clé dans l'offensive aérienne américaine contre Syrte, un fief de l'Etat islamique » en Libye. Mais la Tunisie dément cette information. 

Publicité

Le démenti catégorique est venu de Farhat Horchani, le ministre de la Défense. « L'époque des bases militaires est révolue », explique-t-il, avant d'ajouter : « La Tunisie est un pays souverain et n'accueillera pas de bases étrangères. »

Il rappelle d'ailleurs que son pays s'était opposé à une intervention militaire internationale en Libye.

Pas de base américaine en Tunisie donc, mais une coopération bilatérale dans la lutte anti-terroriste, précisent les autorités. Tunis a acquis des avions de reconnaissance et des drones « pour contrôler la frontière avec la Libye ». Le ministère de la Défense reconnaît également que des militaires américains sont présents en Tunisie pour former « des membres de l'armée tunisienne à l'utilisation d'outils développés et de systèmes de contrôle à la frontière ».

Ces démentis n'ont pas forcément convaincu les citoyens. « Simples bobards ou rumeurs fondées ? », s'interroge par exemple le journal Le Quotidien.

Depuis les attentats de 2015, la Tunisie a considérablement développé son partenariat militaire avec les Etats-Unis. Elle a d'ailleurs obtenu le statut d'allié majeur non-membre de l'Otan. Un statut qui lui permet une coopération renforcée avec Washington, notamment dans le développement et l'achat d'armements.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail