Guinée

Massacre du 28-Septembre: la FIDH interpelle les autorités guinéennes

La police guinéenne arrête un manifestant le 28 septembre 2009 devant le stade de Conakry.
La police guinéenne arrête un manifestant le 28 septembre 2009 devant le stade de Conakry. (Photo : AFP)

La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme attend des avancées concernant le massacre du stade du 28-Septembre. En 2009, 156 personnes ont trouvé la mort et plus de 100 femmes ont été violées alors que l'opposition avait appelé au rassemblement ce jour-là pour protester contre une éventuelle candidature à l'élection présidentielle du chef de la junte, Moussa Dadis Camara. Sept ans après, l'enquête est au point mort ou presque. Les autorités guinéennes avaient pourtant promis que l'instruction serait terminée en cette fin d'année 2016.

Publicité

C’était un engagement officiel qui a été réitéré même très récemment par le ministre de la Justice qui a dit que le procès se tiendra en Guinée en 2017.

Clémence Bectarte

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail