Tunisie

La Tunisie arrête trois personnes liées au suspect de l’attentat de Berlin

Le ministre tunisien de l'Intérieur Hédi Majdoub lors d'une conférence de presse à Tunis, le 19 décembre 2016.
Le ministre tunisien de l'Intérieur Hédi Majdoub lors d'une conférence de presse à Tunis, le 19 décembre 2016. REUTERS/Zoubeir Souissi

Le ministère tunisien de l’Intérieur a annoncé samedi 24 décembre avoir arrêté trois personnes ces dernières heures. Elles sont soupçonnées de faire partie d’une cellule terroriste. Parmi elles, l’un des neveux du suspect de l'attentat de Berlin.

Publicité

Les suspects, âgés de 18 à 27 ans, ont été arrêtés vendredi, mais le ministère de l’Intérieur ne l’a annoncé que samedi.

Entre temps, le neveu d’Anis Amri serait passé aux aveux. Le jeune homme aurait affirmé avoir prêté allégeance à l’organisation Etat islamique, dans une vidéo envoyée à son oncle par internet.

Cellule terroriste démantelée

Selon les forces de sécurité tunisiennes, il était en contact avec son oncle par messagerie cryptée. Il utilisait ce service pour échapper à la surveillance de la police.

Lors de sa garde à vue, le neveu du terroriste présumé de Berlin aurait aussi déclaré que son oncle lui a envoyé de l’argent sous une fausse identité, pour l'aider à le rejoindre en Allemagne.

Pour les autorités tunisiennes, c’est bien une cellule terroriste qui a été démantelée. Par contre, elles ne précisent pas si les personnes arrêtées ont joué un rôle dans la préparation de l’attentat de Berlin.

→ A (re)lire : Italie: que faisait le terroriste présumé de Berlin près de Milan?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail