Accéder au contenu principal
Nigeria

Nigeria: le groupe terroriste Boko Haram affirme ne pas avoir été «écrasé»

Photo prise lors d’une attaque de Boko Haram aux environ de Gombe, Nigeria, en février 2015. Le groupe terroriste effectue des attaques ciblées et des attentats meurtriers, principalement contre des civils.
Photo prise lors d’une attaque de Boko Haram aux environ de Gombe, Nigeria, en février 2015. Le groupe terroriste effectue des attaques ciblées et des attentats meurtriers, principalement contre des civils. AFP PHOTO/AMINU ABUBAKAR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

« Nous sommes en sécurité, nous n’avons été chassés de nulle part », a affirmé ce jeudi 29 décembre 2016 le chef de Boko Haram, d’après l’Agence France-Presse. L’AFP a visionné une vidéo de 25 minutes lancée par la secte, dans laquelle le chef terroriste apparaît entouré de combattants cagoulés et armés.

Publicité

La déclaration d’Abubakar Shekau sonne comme une réponse aux propos du président nigérian Muhammadu Buhari. Celui-ci a annoncé samedi 24 décembre « l’écrasement final des terroristes de Boko Haram dans leur dernière enclave dans la forêt de Sambisa ».

Un succès, selon Abuja, obtenu après une opération militaire qui aurait permis, au cours de la semaine passée, la libération de près de 1 900 civils et la capture de plus de 500 combattants.

Le chef de Boko Haram a été annoncé mort à de nombreuses reprises

Cette vidéo de Shekau vient une nouvelle fois semer le doute sur la réalité des réussites affichées par l’armée nigériane. Abubakar Shekau lui-même a été déclaré mort à plusieurs reprises.

D’où cette fanfaronnade, dans la vidéo diffusée ce jeudi matin, où Shekau apparaît en bonne santé : « Vous ne devriez pas mentir aux gens. Si vous nous avez écrasés, comment pouvez-vous me voir ainsi ? Combien de fois nous avez-vous tués ? », claironne-t-il.

Et le chef terroriste de menacer : « La guerre n’est pas terminée. Peuple du Nigeria, vous n’avez pas encore de répit.

« Propagande terroriste » ?

Un succès affiché à considérer donc avec prudence car dans ce combat contre Boko Haram, les précédentes victoires annoncées de l'armée nigérianes sont loin d'avoir toutes été confirmées.

« Cette vidéo n'est rien d'autre que de la propagande terroriste visant à susciter la peur », « il n'y a pas de raison de s'alarmer », a immédiatement réagi l'armée, qui assure traquer les derniers combattants du groupe terroriste.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.