Gambie / Séngal

Gambie: le président élu Adama Barrow au Sénégal jusqu’à son investiture

Adama Barrow, le président élu gambien (centre), rencontre le président français, François Hollande (gauche) et le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (droite), à Bamako, Mali, le 14 janvier 2017.
Adama Barrow, le président élu gambien (centre), rencontre le président français, François Hollande (gauche) et le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (droite), à Bamako, Mali, le 14 janvier 2017. RFI

Le président élu gambien, Adama Barrow, est à Dakar où il est arrivé dans la nuit de samedi à ce dimanche 15 janvier. L’information a été confirmée par Mankeur Ndiaye, ministre sénégalais des Affaires étrangères. Le nouveau chef de l'Etat gambien, vainqueur du scrutin du 1er décembre, pourrait rester au Sénégal jusqu’au 19 janvier, date à laquelle est prévue son investiture. La Gambie est plongée dans une crise politique depuis que le président sortant, Yahya Jammeh, refuse de reconnaitre sa défaite et tente de faire interdire l’investiture d’Adama Barrow.

Publicité

Quatre jours avant sa prestation de serment, Adama Barrow s’est donc réveillé à Dakar. Sa présence dans la capitale sénégalaise a été confirmée, ce dimanche matin, par les autorités. Elles évoquent un accueil provisoire en attendant un retour en Gambie pour sa prestation de serment qui doit se ternir, officiellement, le jeudi 19 janvier.

Le futur chef de l'Etat gambien a quitté Bamako samedi soir en compagnie de Macky Sall dans l'avion présidentiel dans le plus grand secret et depuis, bien difficile de savoir ou il se trouve exactement. Les autorités locales comptent d 'ailleurs sur son silence pour ne « pas mettre de l'huile sur le feu ».

Du coté de ses alliés politiques, peu d'informations filtrent. Mai Fatty, porte-parole du président élu gambien, a annoncé à Dakar ce dimanche que l'investiture aura bien lieu comme prévu le 19 janvier : « Le mandat de Jammeh se finira le 19 janvier et, à cette date, commencera le mandat du président élu Barrow (…) Il sera investi et assumera alors sa fonction sans faillir », a-t-il affirmé, se refusant ensuite à préciser si l’investiture d’Adama Barrow aura lieu à Dakar ou bien à Banjul, la capitale gambienne.

C’est Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), membre de la délégation en charge de trouver une solution à la crise gambienne, qui a demandé au Sénégal d’accueillir le vainqueur de l’élection présidentielle.

Vendredi 13 janvier, la délégation ouest-africaine avait rencontré le président sortant, Yahya Jammeh, puis Adama Barrow, avant de s’envoler, pour le Mali, avec ce dernier. Selon des sources gambiennes, au Sénégal, la famille d’Adama Barrow pourrait elle aussi arriver au Sénégal, ces derniers jours.

Du côté de la Gambie, la nouvelle se répand tout doucement. Il y avait des peurs concernant la sécurité d’Adama Barrow. Il n’était d’ailleurs pas protégé par les forces de l’ordre mais par ses sympathisants. Par conséquent, l’arrivée d’Adama Barrow au Sénégal est aussi un soulagement pour ceux qui le soutiennent. Leur espoir, à présent, c’est que la mission de la Cédéao parvienne à ramener le président élu en Gambie pour son investiture jeudi prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail