Accéder au contenu principal
Erythrée / Migrants

Erythrée: Issaias Afeworki s'énerve contre Hollande et Merkel

Le président erythréen, Issaias Aferworki, en août 2011.
Le président erythréen, Issaias Aferworki, en août 2011. AFP PHOTO/PETER BUSOMOKE
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au cours de l’une de ses rares interviews à la télévision d’Etat, le président érythréen Issaias Afeworki s’en est vertement pris au président français François Hollande et à la chancelière allemande Angela Merkel, alors qu’il évoquait la fuite de milliers de jeunes Erythréens vers l’Europe.

Publicité

L’ombrageux président Issaias ne s’exprime pas souvent. Depuis quelques années, il n’accepte plus les interviews avec les médias étrangers, avec qui ses relations sont exécrables.

Hier soir, c’était son traditionnel entretien du Nouvel An avec la télévision d’Etat Eri-TV. Après de longues digressions sur l’eau, l’énergie, le transport, le président érythréen a brisé la monotonie. Interrogé sur les milliers de jeunes qui fuient l’Erythrée chaque année, il a fait porter le blâme à l’Europe.

Il s’est particulièrement emporté contre François Hollande, qui avait déploré l’année dernière à Malte que l’Erythrée se vidait de sa jeunesse.

« Qu’est-ce qu’il en sait ? s’est-il emporté. Qu’est-ce que ça peut bien lui faire ? (…) Lui et Angela Merkel (…) tout ce que je peux dire, a-t-il poursuivi, c’est que ces gens doivent être mentalement dérangés ».

La chancelière allemande a provoqué sa colère pour s’être rendue récemment chez son rival éthiopien et avoir offert une aide financière européenne pour accueillir les jeunes fugitifs érythréens.

Issaias Afeworki a toutefois fait savoir qu'« il n’y avait pas d’inquiétude à avoir. Leur temps sera écoulé avant qu’ils soient parvenus à accomplir leur rêve de fous ».

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.