Accéder au contenu principal
Tchad

Au Tchad, le président Déby annonce le report des législatives «sine die»

Le président du Tchad, Idriss Deby, à Ndjamena, le 22 novembre 2014.
Le président du Tchad, Idriss Deby, à Ndjamena, le 22 novembre 2014. AFP/MIGUEL MEDINA
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que les élections législatives n'auront pas lieu avant 2019. Les députés tchadiens, élus en 2011, devraient se présenter à nouveau devant les électeurs, mais pour des raisons pratiques, la législature a été prorogée pour une durée indéterminée. Jeudi, au cours d'une conférence de presse, le président tchadien explique qu'en raison de la crise que traverse le pays, organiser des élections législatives n'est pas à l'ordre du jour.

Publicité

Le Tchad aujourd’hui peine à payer les salaires. Les élections présidentielles nous ont couté 52 milliards de francs CFA.

Idriss Déby Itno

De son côté, le chef de file de l'opposition dénonce la manière de faire. Pour Saleh Kebzabo, le président aurait dû respecter les formes.

La politique nationale aujourd’hui, elle n’est pas dite à l’Assemblée nationale ou au Conseil des ministres.

Saleh Kebzabo

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.