Accéder au contenu principal
Libye/Russie

L’implication diplomatique croissante du Kremlin dans le dossier libyen

Serguei Lavrov et Fayez al-Sarraj à Moscou le 2 mars 2017.
Serguei Lavrov et Fayez al-Sarraj à Moscou le 2 mars 2017. REUTERS/Sergei Karpukhin
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Libye était jeudi 2 mars au cœur des discussions d’Angela Merkel avec le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi. La chancelière est actuellement en déplacement. La Libye, qui est plongée dans le chaos depuis 2011, était aussi discutée en Russie : le chef du gouvernement d’union nationale libyen, Fayez al-Sarraj, était reçu jeudi à Moscou par le ministre russe des Affaires étrangères. Un signe de l’importante implication diplomatique du Kremlin dans le dossier libyen.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou,  Etienne Bouche

La Russie « est convaincue que la crise actuelle ne peut être surmontée que par le peuple libyen, par toutes les parties libyennes grâce un dialogue national et inclusif visant un cessez-le-feu ». C’est le message que Sergueï Lavrov a voulu faire passer jeudi.

Le ministre russe des Affaires étrangères recevait Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement d’union nationale libyen. Une rencontre qui intervient alors que Moscou s’est rapproché du général Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est du pays. Le Kremlin a consolidé sa légitimité politique. Haftar s’est lui aussi récemment rendu dans la capitale russe.

Des initiatives diplomatiques sont initiées afin de rapprocher les deux rivaux. Mi-février, la Russie et l’Egypte ont tenté une médiation au Caire qui s’est soldée par un échec. « Nous défendrons ardemment la nécessité des conditions pour que les Libyens puissent eux-mêmes résoudre leurs problèmes », a insisté à Lavrov. Quant à Sarraj, il a estimé que « la Russie pouvait jouer un rôle positif » dans la mesure où elle entretient des contacts avec les différentes parties.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.