Accéder au contenu principal
Madagascar

Madagascar: un bilan ravageur suite au passage du cyclone Enawo

Formé dans l'océan Indien, le cyclone Enawo a frappé, mardi 7 mars, les côtes nord-est de Madagascar.
Formé dans l'océan Indien, le cyclone Enawo a frappé, mardi 7 mars, les côtes nord-est de Madagascar. NASA, MODIS / LANCE / Wikimedia Commons
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Madagascar, le passage du cyclone Enawo, cette semaine, a tu près d'une quarantaine de personnes, selon les services d'urgence. On dénombre, par ailleurs, plus de 160 000 déplacés et sinistrés dont plus de 32 000 à Antananarivo, la capitale, selon le Bureau malgache de gestion des risques et catastrophes.

Publicité

Selon le dernier bilan, le cyclone Enawo a fait 38 morts et 120 000 sinistrés. Madagascar est inondée mais l'eau est en train de baisser. La plaine d'Antananarivo, par exemple, est passée en alerte jaune. Dans le nord, 100% des plantations de vanille et 80% des rizicultures ont été détruites.

Les secours sont à présent en train d'acheminer les vivres au niveau des sinistrés mais le défi logistique est de taille. De nombreuses routes sont coupées, des zones sont enclavées et il manque des moyens de transports, comme des camions ou des vedettes, mais aussi des vivres, des kits de traitement d'eau ou encore des vêtements.

Danger encore présent

Les ONG appuient les autorités malgaches. L'Unicef a mis à disposition des sinistrés, 45 000 sachets pour le traitement des eaux. Dans la capitale, le Programme alimentaire mondial (PAM) va distribuer du riz, des haricots et de l'huile à 20 000 personnes pour cinq jours.

Même si Enawo a quitté la Grande Ile, le danger n'est pas écarté. Des risques d'inondations, d'éboulements et d'épidémies sont encore à craindre.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.