Accéder au contenu principal
Gabon

Gabon: Les Démocrates, une nouvelle force politique

Le leader de l'opposition gabonaise Jean Ping, lors d'une conférence de presse, deux jours après la réélection d'Ali Bongo, le 2 septembre 2016.
Le leader de l'opposition gabonaise Jean Ping, lors d'une conférence de presse, deux jours après la réélection d'Ali Bongo, le 2 septembre 2016. STEVE JORDAN / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Gabon, plusieurs poids lourds qui n'appartenaient à aucun parti politique et qui ont soutenu Jean Ping lors de la présidentielle controversée contre Ali Bongo, viennent de se rassembler autour d'un nouveau parti qu'ils ont baptisé « Les Démocrates ». Ce nouveau parti vient remplacer l'Alliance pour le nouveau Gabon (ANG), petit parti créé il y a huit ans, et qui n'existe plus. Cette renaissance a été officialisée au cours d'un congrès tenu samedi 11 mars à Libreville.

Publicité

Jean Ping était la principale vedette à la clôture du congrès. Officiellement, l'Alliance pour le nouveau Gabon n'existe plus. Ce petit parti qui compte une dizaine d'élus locaux s'appellera désormais « Les Démocrates ». Le nouveau parti a donc naturellement rejoint la coalition de Jean Ping qui était d'ailleurs très heureux.

« Nous allons accéder au pouvoir. Vous le savez. Vous me demandez comment ?! Attendez, vous allez voir. Je vous dis qu’on va y accéder. Pourquoi vous doutez ? Si vous doutez, attendez et vous allez voir. C’est tout », a affirmé Jean Ping.

Les congressistes ont élu Guy Nzouba Ndama à la présidence du parti. Ce septuagénaire a dirigé l'Assemblée nationale du Gabon durant 20 ans. Jusqu'à l'année dernière seulement, il a déclaré que son parti n'ira pas au dialogue d'Ali Bongo. Il laisse cependant planer le doute sur les prochaines élections législatives.

« J’ai soulevé toutes les questions. Nous avons maintenant un espace qui sera l’objet de débats. Toutes les questions seront donc soumises à l’examen des militants », a précisé Guy Nzouba Ndama.

Seule fausse note, Les Démocrates ont recruté beaucoup de cadres du parti d'Alexandre Barro Chambrier alors que celui-ci est également un grand soutien de Jean Ping.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.