Sénégal

Sénégal: l'appel de Wade pour une union de l'opposition aux législatives

L'ancien président Abdoulaye Wade lors d'un meeting à Dakar, le 4 février 2015.
L'ancien président Abdoulaye Wade lors d'un meeting à Dakar, le 4 février 2015. AFP PHOTO / SEYLLOU

L'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade appelle l'opposition à s'unir en vue des législatives du 30 juillet prochain. Actuellement, 118 des 150 députés de l'Assemblée nationale appartiennent au groupe présidentiel Benno Bokk Yakaar. Les démarches de l'ancien chef d'Etat interviennent dans un contexte où certaines forces de l'opposition envisagent aussi une union avec le camp de Khalifa Sall, le maire de Dakar actuellement emprisonné.

Publicité

De la France où il vit, Abdoulaye Wade a passé quelques coups de fil à plusieurs leaders de l'opposition. L'ancien président sénégalais veut s'investir « personnellement » pour que se concrétise le rêve d'une grande coalition d'opposition, confie le porte-parole de son parti, le PDS.

Il y a une dizaine de jours il rencontrait déjà certains de ces mêmes leaders de l'opposition en Arabie saoudite. Le parti Rewmi de Idrissa Seck refuse pour le moment de commenter l'idée d'une liste unique aux prochaines législatives. Bokk Guiss Guiss s'y dit lui favorable, tout comme le Grand parti.

« Aller ensemble aux élections est une nécessite sinon nous serons battus », confient leurs représentants. Si cette liste unique se concrétisait, comprendrait-elle le camp des frondeurs du Parti socialiste, auquel appartient le maire de Dakar actuellement emprisonné ? « Khalifa Sall viendra avec nous ! », répondent certaines formations de l'opposition. Mais pour l'heure, rien n'est décidé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail