Accéder au contenu principal
Soudan du Sud

Soudan du Sud: affrontements meurtriers à Wau

Des affrontements meurtriers ont éclaté lundi 10 avril dans la ville de Wau, au nord-ouest du Soudan du Sud (photo d'illustration).
Des affrontements meurtriers ont éclaté lundi 10 avril dans la ville de Wau, au nord-ouest du Soudan du Sud (photo d'illustration). Getty Images/AWL Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Soudan du Sud, des affrontements meurtriers ont éclaté lundi 10 avril dans la ville de Wau, au nord-ouest du pays. Des violences imputées à des hommes de l'ethnie majoritaire, les Dinkas, exercées à l'encontre d'autres groupes ethniques. Selon l'ONU, au moins 16 personnes ont été tuées.

Publicité

De nombreux témoins des combats meurtriers survenus à Wau décrivent la même chose : des miliciens des forces gouvernementales qui fouillent des habitations à la recherche de personnes ciblées sur des critères ethniques. Les assaillants appartiendraient à l’ethnie Dinka, qui est celle du président Salva Kiir.

Mais un porte-parole de l’armée dément catégoriquement l’hypothèse d’un nettoyage ethnique, organisé par l’Etat sud-soudanais. Selon le colonel Santo Dominic Chol, les violences de Wau seraient liées à une mutinerie de soldats à la prison de la ville.

La Minuss, qui est la mission de l’ONU présente sur place, parle elle de combats entre forces gouvernementales et rebelles. Des milliers d’habitants qui ont fui ces affrontements affluent dans un camp de déplacés près de la cathédrale de Wau.

Le Soudan du Sud est de nouveau plongé dans une guerre civile, à forte connotation ethnique, depuis bientôt un an. Cela résulte de l'éclatement entre différentes factions, du mouvement qui a obtenu l'indépendance, celle du président Salva Kiir d'un côté et de l'autre celle de son ancien adjoint Riek Machar.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.