Accéder au contenu principal
Guinée/Australie

Une jeune Guinéenne séquestrée et esclavagisée en Australie

Séquestrée et abusée pendant plusieurs semaines, la jeune Guinéenne a été secourue par une automobiliste dans la banlieue de Sydney.
Séquestrée et abusée pendant plusieurs semaines, la jeune Guinéenne a été secourue par une automobiliste dans la banlieue de Sydney. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une Guinéenne de 17 ans a été kidnappée et transformée en esclave sexuelle pendant des semaines en Australie, à 17 000 km de son pays d'origine. La jeune fille s'est finalement échappée de l'appartement de ses bourreaux à Sydney mais depuis, la police australienne a le plus grand mal à faire progresser l'enquête.

Publicité

Avec notre correspondante à Melbourne, Caroline Lafargue

Il lui avait fait miroiter un travail de femme de ménage à Sydney. La jeune Guinéenne a été abordée par son ravisseur en janvier, en Guinée-Conakry. L'homme serait Africain, mais on ne connait pas sa nationalité.

Ensemble, ils auraient quitté Conakry début avril, en passant d'abord par Paris, avant de s'envoler pour l'Australie, où ils seraient entrés avec de faux passeports.

Une fois à Sydney, la jeune fille a alors été séquestrée et violée par son kidnappeur et d'autres hommes pendant plusieurs semaines, dans un appartement d'un quartier de banlieue. Mais fin avril, elle a réussi à s'enfuir et à arrêter une automobiliste, qui l'a secourue.

Depuis, la police australienne recherche désespérément la bonne samaritaine qui a sauvé la jeune Guinéenne. Les autorités ont lancé récemment un appel à témoins, en vain pour l'instant. Très choquée, la jeune fille a du mal à communiquer avec les enquêteurs. Il a fallu plusieurs jours pour achever sa déposition, entre autres à cause de problèmes de traduction. La victime à aussi beaucoup de mal a décrire le quartier où elle était séquestrée et les policiers n'ont donc toujours pas pu localiser l'appartement où elle a subi des sévices.

La jeune femme a été prise en charge par les services sociaux australiens après sa sortie de l'hôpital. Cette affaire a fait la une des médias australiens.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.