Accéder au contenu principal
Nigeria

Nigeria: des camions de l'aide alimentaire détournés par Boko Haram

Des camions transportants des sacs de nourriture dans un camp de déplacé de Maiduguri dans le nord-est du Nigeria le 8 juin 2017.
Des camions transportants des sacs de nourriture dans un camp de déplacé de Maiduguri dans le nord-est du Nigeria le 8 juin 2017. REUTERS/Akintunde Akinleye
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Au Nigeria, l'aide humanitaire destinée à soutenir les victimes de Boko Haram dans le nord-est du pays a été détournée. Aveu fait ce week-end par le vice-président, Yemi Osinbajo, qui assure que le gouvernement va désormais sécuriser l'acheminement de cette aide. Il s'agit notamment de dons destinés à près de 8,5 millions de personnes, essentiellement des familles qui ont dû quitter leurs villages après de violentes attaques de Boko Haram. Selon l'ONU, cette zone instable du nord-est du Nigeria est menacée par la famine.

Publicité

Sur 100 camions transportant de l'aide alimentaire, 50 ont été détournés par des éléments armés de Boko Haram, affirme Laolu Akande, le conseiller du vice-président. Ce responsable se veut rassurant : « Nous préparons plus de 1 000 camions de vivres » pour parer à cette situation a-t-il affirmé.

Le gouvernement promet par ailleurs de fournir 35 000 tonnes de nourriture pour couvrir la période de soudure qui a déjà débuté. Pour rendre cette action efficace, désormais, près de 1 300 soldats et 656 policiers seront mobilisés pour surveiller les hangars abritant les stocks de vivres dans les Etats du Borno, de l'Adamawa et de Yobe.

« C'est une aide fort précieuse, car les convois sont régulièrement attaqués », indique un humanitaire sous couvert d'anonymat. « Les populations dans le besoin se réfugient dans des zones isolées et jusque-là menacées par Boko Haram, c'est très difficile de leur fournir une aide », poursuit cette source.

Même satisfaction exprimée par le Programme alimentaire mondial, qui entend mobiliser plus de ressources humaines pour cette période tendue. Le PAM estime pouvoir éviter une situation de famine grâce aux aides financières promises notamment par l'Allemagne, les Etats-Unis et l'Union européenne.

Avec ces contributions, nous pensons pouvoir faire tout ce qui est de notre possible pour éviter une famine dans le nord-est du Nigeria.

Abdou Dieng, directeur Afrique de l'Ouest et du Centre du Programme alimentaire mondial

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.