Bénin

Bénin: divisé, le parti de la Renaissance du Bénin tiendra bien son congrès

Leahdy Soglo, président du parti Renaissance du Bénin (RB), en compagnie de son père, Nicéphore, le 7 janvier 2006.
Leahdy Soglo, président du parti Renaissance du Bénin (RB), en compagnie de son père, Nicéphore, le 7 janvier 2006. AFP/Erick-Christian Ahounou

Au Bénin, il y aura bien un congrès de la Renaissance du Bénin, la RB, ce week-end. C'est en tout cas ce qu'ont affirmé les «frondeurs» lors d'une conférence de presse ce mercredi. Il y a un mois, une vingtaine de membres du bureau politique avaient exclu le président de cette formation, Lehady Soglo. Ils lui reprochaient principalement de ne pas avoir organisé le congrès prévu en 2015. Le camp Soglo a saisi la justice pour empêcher la tenue de ses assises.

Publicité

La Renaissance du Bénin est désormais divisée en deux camps : celui de Lehady Soglo et celui de Georges Bada, président désigné par les frondeurs. Ce sont eux qui organisent le Congrès.

Abraham Zinzindohoué est chargé de le préparer. Cette figure de la RB, ancien président de la Cour suprême, dit vouloir sauver l'unité du parti : « J’ai essayé de rencontrer les protagonistes de la crise. A l’heure où je vous parle, le dialogue, le règlement à l’amiable se poursuit. Au cours du congrès, le dialogue se poursuivra. Après le congrès, le dialogue se poursuivra si besoin en était ».

Et pourtant le camp Soglo a assigné en référé les dissidents pour empêcher la tenue du congrès ce week-end. De leur côté, les frondeurs réaffirment l'exclusion de Lehady Soglo. « Ces mesures conservatoires à l’endroit du président déchu seront validées par le congrès. Celui qui représente la relève du Bénin, légalement c’est l’honorable Bada Georges. Tout le reste, ce sont des gesticulations, c’est du juridisme. Je les laisse faire », explique Abraham Zinzindohoué.

Le congrès est prévu à Abomey, le fief de la RB. C'est là que l'ancien chef de l'Etat, Nicéphore Soglo, et sa femme, Rosine Soglo, fondatrice du parti, seront en meeting ce matin pour soutenir leur fils en difficulté.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail