Accéder au contenu principal
Mali

Mali: arrestation d'un homme suspecté d'être un proche du jihadiste Amadou Koufa

Un soldat de l'opération française Barkhane dans le nord du Mali, le 19 mai 2017 (photo d'illustration)
Un soldat de l'opération française Barkhane dans le nord du Mali, le 19 mai 2017 (photo d'illustration) REUTERS/Christophe Petit Tesson/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Mali, les forces françaises de l'opération Barkhane ont interpellé, il y a une dizaine de jours, un homme suspecté d'être un proche d'Amadou Koufa le prédicateur jihadiste à la tête de la katiba du Macina. Le suspect est désormais entre les mains de la justice malienne.

Publicité

L'arrestation est presque passée inaperçue. Le 8 juillet, des soldats français interviennent dans un campement près de Ber, dans la région de Tombouctou. Six personnes sont arrêtées, dont Alhousseini Ag Assaley, que les renseignements associent à une des katibas terroristes du Macina.

On en sait encore très peu sur cet homme, présenté selon des sources sécuritaires françaises comme un « gros poisson », avec un rang hiérarchique « possiblement très important » auprès du prédicateur peul Amadou Koufa.

Les organigrammes des katibas présentes et actives dans le centre du pays restent flous. Après avoir été interrogé par Barkhane à Gao, Alhoussein Ag Assaley a été remis aux autorités maliennes. Quant aux autres interpellés, ils ont été relâchés.

Une petite polémique a éclaté au Mali sur les conditions de détention et d'interrogatoire de ces hommes. Barkhane précise que toute la procédure est suivie par la Croix-Rouge internationale et que, quand un individu est remis aux autorités maliennes, les forces françaises effectuent un suivi régulier dans les prisons, pour s'assurer que le détenu y est toujours et qu'il est bien traité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.