Congo-Brazzaville

Congo B.: second tour des législatives ce dimanche

Les Congolais se préparent à voter pour le 2nd tour des élections législatives.
Les Congolais se préparent à voter pour le 2nd tour des élections législatives. AFP/Eduardo Soteras
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Deuxième et dernier tour des élections législatives ce dimanche 30 juillet au Congo-Brazzaville, toujours boycottées par une partie de l'opposition. Après l'écrasante victoire du parti au pouvoir le PCT et de ses alliés au premier tour (72 sièges sur 151), seules 47 circonscriptions sont toujours en jeu. Avec tout de même à la clé le poste de chef de l'opposition qui devrait revenir à la formation d'opposition qui obtiendra le plus grand nombre de sièges.

Publicité

L'opposant Charles Bowao, dont la fédération a décidé de bouder ce scrutin, parle d'un « non-événement ». De fait, il y a peu de suspense sur la coloration de la nouvelle Assemblée, le PCT au pouvoir ayant frôlé de peu la majorité absolue au premier tour (72 sièges sur 151). Sans oublier que certains duels redoutés au sein de cette majorité ont été évités puisque la direction du parti Club Pur 2002, a demandé à ses candidats de se désister pour le second tour.

C'est donc dans l'opposition que la véritable bataille devrait se jouer, pour savoir qui de Guy-Brice Parfait Kolélas ou de Pascal Tsaty-Mabiala décrochera le plus grand nombre de sièges, et donc le nouveau statut de leader de l'opposition.

Jusque-là, l'UPADS de Pascal Tsaty Mabiala n'a gagné que trois sièges mais est encore en lice dans six circonscriptions quand l'UDH-YUKI de Guy-Brice Parfait Kolélas a déjà obtenu 7 sièges et en brigue encore 3.

Problème, son parti n'ayant pas été enregistré à temps ses candidats se présentent en indépendant, ce qui à en croire l'UPADS les empêcherait de former un groupe parlementaire. La question ne semble pas tranchée mais laisse présager quelques débats houleux.

Autre inconnue, la participation. Une donnée importante puisqu'une partie de l'opposition et de la société civile ont appelé au boycott du scrutin et sachant que les chiffres pour premier tour n'ont pas été révélés.

Rappelons que dans les 9 circonscriptions du Pool où le vote n'a pas été organisé à cause des violences, les députés sortants seront reconduits.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail