Accéder au contenu principal
RDC / ONU

RDC: Kinshasa doute de la neutralité de l'ONU dans son rapport sur le Kasaï

Le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende a mis en cause la neutralité de l'ONU dans son rapport sur le Kasaï.
Le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende a mis en cause la neutralité de l'ONU dans son rapport sur le Kasaï. Reuters
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a réagi au rapport du Haut-commissaire aux droits de l'homme qui dit craindre une épuration ethnique dans la province du Kasaï. Lambert Mende, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, se dit surpris et suspecte le commissaire aux droits de l'homme de collusion avec certaines puissances. Pour lui, ce rapport est prématuré.

Publicité

« Nous avons été surpris par la publication de ce rapport. C’est vrai que nous en avions reçu une copie pour ce que le Haut-commissaire a appelé des "commentaires préalables". [...] Nous avons estimé que toute publication avant ce travail conjoint nous paraissait prématurée et inopportune à ce stade de notre collaboration », a expliqué Lambert Mende au micro de RFI.

Nous avons un sérieux problème avec cette méthodologie qui renforce les suspicions sur la neutralité du Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme et la volonté de certaines puissances, hostiles à notre pays, à vouloir l’instrumentaliser pour déstabiliser les institutions de la RDC.

Lambert Mende, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement congolais

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.