Accéder au contenu principal
Sierra Leone

Sierra Leone: le président Koroma en appelle à l'aide internationale

Le président Ernest Bai Koroma sur le site où un glissement de terrain à fait au moins 300 morts à Freetown, la capitale du Sierra Leone.
Le président Ernest Bai Koroma sur le site où un glissement de terrain à fait au moins 300 morts à Freetown, la capitale du Sierra Leone. SAIDU BAH / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 min

En Sierra Leone, après les inondations et les glissements de terrain qui ont fait plus de 300 morts et un nombre inconnu de disparus à Freetown, le président sierra-léonais a lancé mardi 15 août un appel à l'aide internationale.

Publicité

« Nous sommes débordés » par ce désastre. Les mots du chef de l'Etat, Ernest Bai Koroma, illustrent la détresse du pays face à l'ampleur de la catastrophe. Le président sierra-léonais s'est rendu ce mardi 15 août dans le quartier de Regent dans la capitale. C'est l'une des zones les plus touchées par les inondations et les coulées de boue.

Devant les medias, Ernest Bai Koroma visiblement ému a lancé un appel à la communauté internationale, son pays dit-il a un « besoin urgent d'aide ». Plusieurs gouvernements étrangers dont Israël, la Grande-Bretagne et l'Union européenne ont déjà promis leur aide à la Sierra Leone.

A Freetown, les sauveteurs sont à pied d'œuvre depuis le glissement de terrain qui a emporté une colline où s'étaient construit des bidonvilles. Sous les décombres des habitations emportées par les flots boueux, les équipes de secours, mal équipées, font leur maximum pour retrouver des rescapés mais les moyens manquent.

A New York, le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, explique que « les représentants des Nations unies en Sierra Leone et leurs partenaires humanitaires mènent des missions d'évaluation », mais également action en aidant les autorités nationales à évacuer les habitants, à fournir de l'aide médicale pour les blessés, à recenser les survivants, ou encore à fournir de la nourriture, de l'eau et des effets de première nécessité aux victimes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.