Accéder au contenu principal
Rwanda

Rwanda: Diane Rwigara accusée de faux et usage de faux

Diane Rwigara à son arrivée à la conférence de presse pour l'annonce de sa candidature à la présidentielle rwandaise en indépendante, à Kigali le 3 mai 2017.
Diane Rwigara à son arrivée à la conférence de presse pour l'annonce de sa candidature à la présidentielle rwandaise en indépendante, à Kigali le 3 mai 2017. CYRIL NDEGEYA / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Au Rwanda, il y a une semaine, un des frères de Diane Rwigara avait assuré que l'opposante rwandaise, sa mère et une deuxième soeur étaient portées disparues après une perquisition de la police à leur domicile de Kigali suivie d'une arrestation. Depuis, personne n'avait eu de leurs nouvelles jusqu'à il y a deux jours (lundi), lorsque la police a interpellé devant la presse les trois femmes à leur domicile. Contacté par RFI, le porte-parole de la police rwandaise explique que Diane Rwigara est accusée de faux et usage de faux pour les signatures présentées lors de la présidentielle, alors que sa mère et sa soeur seraient poursuivies pour fraude fiscale.

Publicité

Théos Badege, porte-parole de la police rwandaise, explique que la police a investi leur domicile lundi et les a conduites de force au poste de police, parce qu'elles avaient refusé de comparaître par trois fois.

Elles ont toujours été libres de leurs mouvements, jure l'officier rwandais, même si Diane Rwigara continue de crier à « la persécution » parce qu'elle avait osé défier le président Paul Kagame.

Ce n'était pas une arrestation, c'était juste les conduire à la police pour interrogatoire, parce qu'elles n'avaient pas voulu comparaître volontairement

Théos Badege, porte-parole de la police rwandaise

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.