Cameroun

Liberté de la presse: le Cameroun répond aux accusations

Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication du Cameroun.
Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication du Cameroun. AFP/Pacome
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement camerounais a réagi mercredi 20 septembre au rapport accablant du Comité de protection des journalistes (CPJ), sur la liberté de la presse dans le pays. Issa Tchiroma-Bakary nie ces accusations et assure que la liberté de presse est totale, mais rappelle que le pays est en guerre.

Publicité

Nous sommes en état de guerre, et tous les Etat du monde qui sont en état de guerre ont des lois antiterroristes. En cela le Cameroun n'innove pas, n'invente pas. En France, vous avez des lois antiterroristes, aux Etats-Unis vous avez des lois antiterroristes.

Issa Tchiroma-Bakary

Lire le rapport du CPJ

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail