Accéder au contenu principal
Algérie

Médias: le sort du fixeur algérien Saïd Chitour inquiète Reporters sans frontières

Le site de Reporters sans frontières consacre sa page de Une à Saïd Chitour, fixeur emprisonné depuis 2017 et dont l'association défend les droits.
Le site de Reporters sans frontières consacre sa page de Une à Saïd Chitour, fixeur emprisonné depuis 2017 et dont l'association défend les droits. https://rsf.org/
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'ONG de défense de la liberté de la presse Reporters Sans Frontières demande la libération « sans délai » de Saïd Chitour, fixeur algérien collaborant avec plusieurs médias internationaux, comme la BBC ou le Washington Post. Il est accusé d'avoir remis des documents confidentiels à des diplomates étrangers.

Publicité

Saïd Chitour a été arrêté le 5 juin dernier, par les services de renseignements. Depuis, il est détenu dans la prison d'El Harrach, à Alger. La directrice du bureau Afrique du Nord de Reporters sans frontières, Yasmine Kacha, dénonce une détention « injustifiée » et s'inquiète de l'état de santé du fixeur.

« L’état de santé de Saïd est alarmant, il est diabétique, a perdu presque de 20 kilos depuis le début de sa détention en juin. Sa famille ne le reconnaît plus quand elle va le voir…», s'alarme Yasmine Kacha.

« L’Algérie est 134e au classement mondial de la liberté de la presse sur 180 pays : on est donc dans un pays où il est extrêmement difficile d’informer librement.

Saïd a fait son travail d’informer. Il est accusé de faits extrêmement graves et risque la prison à perpétuité, il faut le rappeler ».

Une pétitiona été lancée par l'ONG pour soutenir Saïd Chitour dont la date du procès n’est pas encore connue.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.