Accéder au contenu principal
Emploi et Travail

L'environnement africain des affaires s'améliore, selon la Banque mondiale

Le bâtiment de la Banque mondiale à Washington aux Etats-Unis (photo d'illustration).
Le bâtiment de la Banque mondiale à Washington aux Etats-Unis (photo d'illustration). Wikipedia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Comme chaque année la Banque mondiale a dévoilé son rapport Doing Business qui mesure le climat des affaires dans 190 pays. L'Afrique est à l'honneur puisque c'est sur ce continent qu'ont été prises le plus grand nombre de mesures réglementaires visant à améliorer le travail des entreprises.

Publicité

L'esprit d'entreprise a de beaux jours devant lui sur le continent, à en croire les conclusions du rapport Doing Business 2018. Pour la deuxième année consécutive, l'Afrique détient le record du nombre de réformes mises en œuvre pour améliorer le climat des affaires.

Un exemple, le Sénégal bondit de sept places dans le classement pour avoir accéléré les procédures de raccordement au réseau électrique et diminué les droits de mutation d'entreprise ainsi que les tarifs des notaires. Le Malawi, le Nigeria, la Zambie, ont été salués pour avoir rendu plus facile l'obtention d'un prêt bancaire. L'Egypte a renforcé le droit des actionnaires, tandis que Djibouti a facilité l'obtention d'un permis de construire. Le Maroc se distingue pour avoir réduit considérablement les procédures administratives lorsque l'on veut créer une entreprise et pour avoir optimisé le système de paiement en ligne des impôts.

Comme l'an dernier, c'est l'île Maurice qui est en tête du palmarès africain. Le grand point faible du continent restant le raccordement au réseau électrique qui prend en moyenne une vingtaine de jour de plus en Afrique que dans le reste du monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.