France

Défense: la solidarité ministérielle contribue toujours au financement des Opex

Florence Parly s'exprime au forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, le 13 novembre 2017.
Florence Parly s'exprime au forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, le 13 novembre 2017. SEYLLOU / AFP

C’était un arbitrage très attendu. Ce mercredi matin, la ministre de la Défense Florence Parly annonce sur RFI que les opérations extérieures menées par l’armée française continueront en partie d’être financées par l’ensemble des ministères. C’est le cas depuis 2013 mais une incertitude planait sur ce point. Désormais, ce complément de financement sera de l’ordre de 400 millions d’euros. Un budget toutefois en net diminution par rapport aux années précédentes.

Publicité

Depuis 2013 l’ensemble des ministères participent au financement des Opex. Les opérations extérieures de l’armée française. Une solidarité interministérielle qui n’est pas un vain mot. Depuis quatre ans, ce sont les ministères qui apportent la contribution la plus importante au financement de ces Opex, comme payer notamment les surcoûts.

Mais en période d’économie, ce principe de solidarité allait-il perdurer cette année ? Oui, répond ce mercredi matin sur Rfi la ministre des Armées. Florence Parly se félicite d’avoir gagné cet arbitrage. La partie s’annonçait d’autant plus serrée pour elle, que le ministère du Budget considère depuis longtemps le coût des opérations extérieures sous-évalué.

Sur une facture de plus d’un milliard d’euros cette année, la ministre annonce une part interministérielle de 400 millions. Conséquence ; c’est désormais le ministère des Armées qui va payer la plus grosse partie de la note de ces Opex. Et cette partie payée par le ministère devrait grossir d’année en année, pour atteindre, selon l’entourage de Florence Parly, 1,1 milliard d’euros en 2020.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail