Accéder au contenu principal
Guinée / Libye / UA

Libye: le président de l'Union africaine s'insurge face à la situation des réfugiés

Dans certaines zones de la Libye, les trafiquants d'êtres humains et les passeurs opérent «sans contrôle», selon le commissaire européen à la Migration, Dimitris Avramopoulos (image d'illustration).
Dans certaines zones de la Libye, les trafiquants d'êtres humains et les passeurs opérent «sans contrôle», selon le commissaire européen à la Migration, Dimitris Avramopoulos (image d'illustration). REUTERS/Yiannis Kourtoglou
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alpha Condé, président de la Guinée et président en exercice de l’Union africaine, se dit indigné face à la vente d’esclaves en Libye. Il condamne ce qu’il qualifie de « commerce abject »  et de « pratique d’un autre âge ». L’Union africaine usera, dit-il, tous les moyens à sa disposition pour mettre un terme à cette « ignominie ».

Publicité

C’est les Européens qui ont demandé aux Libyens de bloquer les gens là-bas, donc, il y a aussi la responsabilité de l’Europe.

Alpha Condé, président en exercice de l'Union africaine

Le gouvernement sénégalais condamne lui aussi ce trafic d’êtres humains. Pour le président sénégalais Macky Sall, ce commerce est « une grave offense à la conscience de l’humanité. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.