Accéder au contenu principal
Mali

Mali: report de plusieurs élections

Soldats de la force française Barkhane, casques bleus de la Minusma, et soldats de l'armée malienne, lors d'une mission conjointe dans la région de Gao. Partout au Mali,  la situation sécuritaire reste préoccupante.
Soldats de la force française Barkhane, casques bleus de la Minusma, et soldats de l'armée malienne, lors d'une mission conjointe dans la région de Gao. Partout au Mali, la situation sécuritaire reste préoccupante. RFI/David Baché
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Nouveau report, au Mali, de la date de l’élection des conseillers des collectivités territoriales au niveau des cercles et des régions et des communales partielles dans une cinquantaine de communes. Ces scrutins étaient prévus pour le 17 décembre mais un conseil de ministres tenu ce dimanche soir à Bamako a validé leur report de quatre mois.

Publicité

Le gouvernement malien veut des élections inclusives dans un climat apaisé. Un report de la date « s’imposait », explique Tiéman Hubert Coulibaly, ministre malien de l’Administration territoriale. C’est lui qui a rencontré les principaux acteurs du processus électoral pour en recueillir les préoccupations avant de proposer à l’Etat un report du scrutin au mois d’avril 2018. Parmi ces préoccupations, il y a la situation sécuritaire sur le terrain au nord, on ne peut vraiment pas battre campagne, et les terroristes peuvent rapidement gâcher la fête électorale.

Situation sécuritaire préoccupante

Il y a le nord du Mali, mais également le centre, la situation sécuritaire y reste préoccupante, sans oublier, que, dans certaines localités du sud, on ne peut pas sereinement battre campagne. Des poids lourds du processus de paix dans le nord du Mali avaient également réclamé le report des élections, citons la Plateforme des groupes armés pro-gouvernementaux ainsi que la CMA. L’ex-rébellion a demandé, avant la tenue des élections, une relecture de la loi sur la libre administration locale, mais aussi le début d’un processus de retour des réfugiés pour qu’ils participent aux opérations de vote.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.