Accéder au contenu principal
Burkina Faso

Burkina Faso: 19 ans après, l'espoir renaît quant à l'affaire Norbert Zongo

Un proche de Norbert Zongo brandissant son portrait, le 16 décembre 1998.
Un proche de Norbert Zongo brandissant son portrait, le 16 décembre 1998. ISSOUF SANOGO / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Cela fait dix-neuf ans que le journaliste burkinabè Norbert Zongo, directeur de L'Indépendant, a été retrouvé mort dans sa voiture, avec trois de ses compagnons de route. C'était le 13 décembre 1998, près de Sapouy, dans le sud du pays. Ce célèbre journaliste enquêtait alors sur l'incarcération, puis la mort dans des conditions suspectes, du chauffeur de François Compaoré, le frère du chef de l'Etat. De forts soupçons s'étaient portés rapidement sur le régiment de sécurité présidentielle, mais l'enquête avait été incapable d'avancer sous la régime de l'ancien président Blaise Compaoré.

Publicité

Dix-neuf ans après la mort du journaliste burkinabè Norbert Zongo, Germain Nama, aujourd'hui directeur de publication du journal L'Evénement, se souvient de la vie de son ami. Il fait part de son optimisme, maintenant que la justice burkinabè a fait des premiers pas décisifs.

C'est quelqu'un qui avait une conviction forte ce qui n'est pas au courant aujourd'hui[...]Il y a espoir que le dossier connaisse une évolution...Déjà il y a des arrestations et il y a des témoins également qu'on ne pouvait pas avoir du temps de Blaise Compaoré. Je pense que les conditions sont désormais bonnes pour qu'on puisse avoir un procès sur l'affaire Norbert Zongo.

Germain Nama sur Norbert Zongo

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.