Accéder au contenu principal
RDC

RDC: la FIDH évoque des massacres au Kasaï planifiés et prémédités

La FIDH et ses ligues en RDC ont publié, ce mercredi, un rapport sur les violences dans la région du Kasaï et plus précisément dans le territoire de Kamonia.
La FIDH et ses ligues en RDC ont publié, ce mercredi, un rapport sur les violences dans la région du Kasaï et plus précisément dans le territoire de Kamonia. Google Maps
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La FIDH et ses ligues en RDC ont publié, mercredi 20 décembre, un rapport sur les violences dans la région du Kasaï et plus précisément dans le territoire de Kamonia. L'équipe de la FIDH n'a pas pu enquêter en RDC-même, mais a fait son travail auprès des ressortissants du territoire de Kamonia réfugiés en Angola. Dans ce rapport, intitulé « Massacres au Kasaï, des crimes contre l'humanité au service d'un chaos organisé », la FIDH va plus loin que le Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU qui avait, lui aussi, publié un rapport en août. La FIDH confirme l'idée que la milice Bana Mura, responsable de l'essentiel des violences, était soutenue par des agents de l'Etat. Mais elle dit surtout que ces attaques étaient préméditées et planifiées.

Publicité

Des réunions ont permis de planifier et d’organiser ce massacre.

Tchérina Jerolon, l'une des auteures du rapport de la FIDH

La FIDH appelle à des enquêtes indépendantes au Kasaï et dit avoir compilé, pour le seul territoire de Kamonia, une liste d'au moins 50 présumés responsables de ces massacres ou de ces tueries.

→ À la Une de la revue de presse Afrique : troublantes révélations à propos de la RDC

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.