RDC / Festival Amani

Le festival Amani en RDC, c'est un peu «le Woodstock congolais»

Sur la scène du festival Amani.
Sur la scène du festival Amani. amanifestival.com
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A quelques heures de la clôture du festival Amani à Goma, hier, dimanche 11 février,  le chanteur Témé Tan, invité de cette cinquième édition a livré ses impressions. Le musicien, né à Kinshasa, arrivé en Belgique à l'âge de six ans et féru de rumba congolaise avait choisi de jouer sur scène avec des artistes de Goma. Pour lui, le festival Amani, ce qui signifie « paix » en swahili, est un peu le « Woodstock » congolais. On l'écoute au micro de RFI.

Publicité

On pense à la paix plutôt qu'à la guerre.

Témé Tan, chanteur

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail