Accéder au contenu principal
Tchad

«Journée sans presse» au Tchad pour dénoncer les agressions de journalistes

A Ndjamena, comme dans le reste du Tchad, il n'y aura aucune parution dans les kiosques à journaux ce mercredi.
A Ndjamena, comme dans le reste du Tchad, il n'y aura aucune parution dans les kiosques à journaux ce mercredi. Xaume Olleros/Bloomberg via Getty
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Tchad, il  n’y aura aucune parution dans les kiosques ce mercredi 21 février. C'est une « Journée sans presse » décidée par l'Union des journalistes tchadiens en collaboration avec d'autres organes de presse tchadiens, pour protester contre les agressions que subissent les journalistes dans l'exercice de leur métier. Un ras-le-bol qu’exprime pour RFI Larmée Belrangar, président de l'Union des journalistes tchadiens.

Publicité

Lors de la dernière manifestation organisée par les étudiants tchadiens, les locaux de la radio Oxygène ont été violés par les policiers qui pourchassaient les manifestants.

Larmée Belrangar

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.