Accéder au contenu principal
Kenya / Espèces menacées

Kenya: Sudan, le dernier rhinocéros blanc mâle du Nord est mort

Sudan a vécu ses dernières années dans la réserve kenyane d’Ol Pejeta sous bonne garde et en compagnie des deux dernières femelles de l'espèce.
Sudan a vécu ses dernières années dans la réserve kenyane d’Ol Pejeta sous bonne garde et en compagnie des deux dernières femelles de l'espèce. REUTERS/Thomas Mukoya
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Il s'appelait Sudan et avait 45 ans. Le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle est mort au Kenya à l'âge de 45 ans, ne laissant plus en vie que deux femelles de cette sous-espèce. Le rhinocéros souffrait depuis longtemps de complications de santé liées à son âge et après une sérieuse détérioration de sa santé, « l'équipe vétérinaire a pris la décision de l'euthanasier », selon l'équipe de la réserve Ol Peteja du Kenya où il vivait, à quelque 200 km au nord de Nairobi. « Son état de santé s'est significativement détérioré ces dernières 24 heures et il souffrait beaucoup ».

Publicité

Sur la photo, Sudan a l'air bien fatigué, il est avachi sur le sol, petits yeux éteints, les cornes sur le nez sont usées, et les gros plis de sa peau rugueuse expriment une sorte de lassitude.

Quadragénaire, le rhinocéros blanc du Nord était malade et  avec cette image publiée sur internet Sudan avait conquis le cœur de nombreuses personnes par sa force et sa dignité.

La mort de Sudan est synonyme d’extinction de la sous-espèce, car il ne reste plus que deux femelles, ce qui anéantit les espoirs de reproduction de cet herbivore. A moins que les scientifiques, qui ont prélevé le matériel génétique de Sudan, parviennent à développer des techniques de fécondation in vitro. L'idée est de concevoir des « bébés rhinocéros éprouvettes » qui seraient implantés dans une mère porteuse d’une autre sous-espèce.

Le rhinocéros blanc du Nord doit en premier lieu son extinction au braconnage, en raison notamment des prétendues vertus médicinales attribuées à sa corne en Asie, en particulier en Chine et au Vietnam.

La dernière population sauvage de la sous-espèce comprenait entre 20 et 30 individus en République démocratique du Congo, mais elle a disparu dans les combats à la fin des années 1990 et au début des années 2000. En 2008, le rhinocéros blanc du Nord était déjà considéré comme éteint à l’état sauvage.

(Re) lire : Afrique du Sud: les nouvelles formes du trafic de cornes de rhinocéros

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.