Accéder au contenu principal
Botswana

Mokgweetsi Masisi prend les rênes du Botswana

Mokgweetsi Masisiet son épouse Neo Masisi, à Serowe, le 27 mars 2018.
Mokgweetsi Masisiet son épouse Neo Masisi, à Serowe, le 27 mars 2018. MONIRUL BHUIYAN / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La présidence de Ian Khama a pris fin samedi 31 mars après dix ans à la tête du pays et un an et demi avant l'élection présidentielle. C'est son vice-président qui va prendre sa suite. Mokgweetsi Masisi sera investi ce dimanche. Un signe de continuité, Masisi est l'un des hommes de confiance de Ian Khama.

Publicité

Ian Khama aurait préféré voir son frère Tshekedi Khama lui succéder. Mais c'est son second choix, Mokgweetsi Masisi, qui va finalement prendre sa relève.

Masisi est devenu un homme-clé du pays depuis qu'il a accédé à la position de vice-président, il y a quatre ans. Poste qu'il cumulait jusqu'à aujourd'hui avec le ministère de l'Education et la chancellerie de l'université du Botswana.

Car même si le nouveau président botswanais a commencé par une carrière de comédien à Gaborone, il deviendra plus tard professeur d'université. A 55 ans, il prend la tête d'un pays à la gouvernance exemplaire, premier pays africain des classements internationaux sur la transparence en politique.

D'après les analystes, sa présidence ne devrait pas différer de celle de son prédécesseur. Mais Masisi n'a pas la faculté de Ian Khama à rassembler. Ce qui pourrait être un handicap pour résoudre les deux défis du pays ; réduire la dépendance aux diamants et surtout réduire le chômage qui touche près de 20% des Botswanais.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.