Accéder au contenu principal
RCA / ONU

RCA: une patrouille de la Minusca attaquée dans le quartier du PK5 à Bangui

Un milicien monte la garde à l'entrée du siège du groupe «Force d'autodéfense» dans le quartier à majorité musulmane du PK5 à Bangui, le 15 novembre 2017.
Un milicien monte la garde à l'entrée du siège du groupe «Force d'autodéfense» dans le quartier à majorité musulmane du PK5 à Bangui, le 15 novembre 2017. FLORENT VERGNES / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Centrafrique, une patrouille de la Minusca a été prise pour cible samedi soir à Bangui par un groupe armé. L'accrochage a eu lieu dans le quartier du PK5. C'est là la première attaque dans ce quartier musulman depuis fin 2017. Mercredi, le leader du principal groupe autoproclamé d'autodéfense, Nimery Matar Jamous, surnommé «Force», avait ouvertement menacé la Minusca, la mission de l'ONU, qui a récemment annoncé vouloir démanteler les bases des groupes armés du quartier si ces derniers ne déposaient pas les armes.

Publicité

Samedi soir, peu après 19 heures, dans le quartier que nous appelons PK5, qui est le quartier – principalement, mais pas uniquement –musulman, mais surtout le quartier commerçant de la capitale Bangui, une de nos patrouilles a essuyé des coups de feu venant d’un groupe que je qualifierai de groupe de gangsters ou un groupe mafieux. Ce qu’il faut savoir c’est que, ce quartier est partiellement fréquenté par des groupes mafieux, qui rançonnent tous les mois les commerçants en échange d’une certaine protection dans le quartier. Et la Minusca ainsi que le gouvernement luttent pour l’instant contre ces groupes mafieux pour qu’ils arrêtent de tels actes.

Hervé Verhoosel, le directeur de la communication stratégique de la Minusca

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.